Que vont devenir les autolib ?

Les autolib’ c’est fini ! En effet le service s’arrêtera le 31 Juillet à Paris puisque les communes parties prenantes du syndicat Autolib’ ont décidé de stopper le service avant son terme prévu en 2023. La flotte Autolib’ représentant près de 4000 véhicules, que vont devenir ces voitures électriques ? 

Mystère sur la fin de vie des autolib’

La nouvelle république nous apprend que malgré le fait que le groupe Bolloré n’ai pas communiqué sur ce point, près de 500 véhicules Autolib’ ont déjà gagné Romorantin sur l’ancien site Matra 3 et le nombre de véhicules déplacés à Romorantin devrait atteindre à terme un millier de célèbres voitures grises.

D’après le porte-parole du groupe Bolloré qui s’était confié à Challenge, certaines voitures Bluecar pourraient rejoindre la flotte d’autopartage d’autres villes françaises ou européennes encore équipées.

Cependant l’hypothèse la plus probable est certainement la déconstruction de la majorité de la flotte parisienne. Les pièces de réemploi issues des autolib’ en fin de vie telles que les batteries lithium métal polymère (LMP) devraient repartir en Bretagne sur le site de Ergué-Gaberic pour servir par exemple dans les bus électriques de la marque d’après Le blog auto.

La réutilisation des batteries est certainement la meilleure solution car comme nous avions pu le voir dans un de nos articles, le recyclage des batteries des véhicules électriques n’est pas encore bien maitrisée.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s